Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce que dit la sounna

De ces paroles du Prophète (pbsl) : " Le mort sera châtié en partie à cause des lamentations ( excessives ) auxquelles se livrera sa famille . ( D'après Sahih el Boukhari ) .

24 Août 2017 , Rédigé par ibn adam Publié dans #Des funérailles .

- Si lui-même avait ( de son vivant ) l'habitude de se lamenter de cette façon . Car il est dit dans le Coran { Prémunissez les vôtres et vous-mêmes contre le Feu ( éternel ) } * . - Le Prophète (pbsl) a dit : " " Chacun de vous est un pasteur et il lui sera demandé compte de son troupeau . " - Mais lorsque le défunt n'a pas eu l'habitude des lamentations exagérées , sa situation sera celle qu'indique 'Aïcha - DIEU l'agrée - par ces mots du Coran : { Aucune âme chargée de son fardeau n'aura à porter le fardeau d'autrui } ** . - C'est dans le même sens que le Coran ajoute : { ( Nulle porteuse ne porte la charge d'une autre . ) Si , la trouvant lourde  , elle appelle pour qu'on a lui porte , en rien elle n'en sera déchargée } *** . - Dans quelle mesure tolère-t-on les pleurs en dehors des lamentations ( autorisées par la loi ) .  Le Prophète (pbsl) a dit : " Aucune personne ne sera tuée injustement sans qu'une part de la responsabilité en remonte au premier fils d'Adam , parce que c'est lui qui , le premier , a institué la pratique du meurtre . " 

 

- Ousama Ibn Zayd - DIEU les agrée lui et son père - a dit : " La fille du Prophète (pbsl) fit tenir à son père le message suivant : Un de nos fils est mourant , viens chez nous . Le Prophète (pbsl) fit répondre qu'il adressait le salut , mais que tout ce que prenait DIEU et tout ce qu'Il donnait Lui appartenait ; que chacun avait son terme fixé ( par DIEU ) , qu'elle devait donc se résigner , et , compter sur la miséricorde divine . Elle dépêcha de nouveau quelqu'un à son père , l'adjurant de venir chez elle . Alors , accompagné de Sa'd Ibn 'Oubada , de Mou'adh Ibn Jabal , d'Oubay Ibn Ka'b , de Zayd Ibn Thabit et d'autres personnes encore , le Prophète (pbsl) se mit en route . Comme on soulevait vers lui l'enfant dont la poitrine râlait , - je crois , ajoute un rapporteur , que Ousama se servit de ces mots : avec le bruit d'une outre , - l'Envoyé de DIEU (pbsl) répandit des larmes : Ô Envoyé de DIEU , lui dit alors Sa'd , pourquoi cela ? - Cela , répondit le Prophète (pbsl) c'est l'effet de la miséricorde que DIEU a placée dans le coeur de ses adorateurs . DIEU n'a de la miséricorde que pour ceux de ses adorateurs qui sont miséricordieux . " 

 

- Anas Ibn Malik - DIEU l'agrée - a dit : " Nous assistâmes aux funérailles d'une des files de l'Envoyé de DIEU (pbsl) **** . - Y-a-t-il quelqu'un parmi vous , demanda-t-il , qui n'ait point fait oeuvre de chair la nuit dernière ? - Moi , répondit Abou Talha . - Alors , descends , reprit le Prophète (pbsl) . Et Abou Talha descendit dans la tombe . " 

 

- 'Abdallah Ibn 'Oubaydallah Ibn Abi Moulayka a dit : " Une fille de 'Othman - DIEU l'agrée - étant morte à la Mecque , nous vînmes pour assister à ses funérailles . Ibn 'Omar - DIEU l'agrée - était là , ainsi qu'Ibn 'Abbas - DIEU les agrée lui et son père - , et j'étais assis entre eux deux , - ou je m'assis près de l'un d'eux et l'autre vint prendre place à mes côtés . - Alors 'Abdallah ibn 'Omar - DIEU les agrée lui et son père - dit à 'Amr ibn 'Othman : Ne vas-tu pas défendre ( aux femmes ) de pleurer ? Car l'Envoyé de DIEU (pbsl) a dit que le mort est châtié pour les lamentations ( excessives ) auxquelles se livrent sa famille ."

 

" 'Omar - DIEU les agrée lui et son fils - a , en effet , dit quelque chose à propos de cela , dit ibn 'Abbas - DIEU les agrée lui et son père - , qui raconta alors ce qui suit : J'étais parti de la Mecque avec 'Omar - DIEU les agrée lui et son fils - . - Arrivés à al-Bayda' , nous aperçûmes un groupe de gens arrêtés à l'ombre d'un mimosa . - Va donc voir qui sont ces gens , me dit 'Omar . Je vis bientôt que c'était Souhayb et en rapportai la nouvelle à 'Omar , qui me chargea d'aller lui dire de venir le trouver . Retournant alors vers Souhayb , je lui dis : Allons ! en route pour rejoindre le Prince des Croyants . " " Plus tard , lorsque 'Omar fut mortellement frappé , Souhayb entra en pleurant et en criant : " Ah ! frère ! Ah ! ami ! - Ô Souhayb , est-ce pour moi que tu pleures ? demanda 'Omar ; or l'Envoyé de DIEU (pbsl) a dit : " Le mort est châtié en  partie à cause  des lamentations auxquelles se livre sa famille  . " 

 

- " Après la mort de 'Omar - DIEU l'agrée - , je rapportai ces paroles à 'Aïcha - DIEU l'agrée - qui me dit : DIEU fasse miséricorde à 'Omar ! Mais , par DIEU ! l'Envoyé de DIEU (pbsl) n'a pas enseigné : " DIEU châtie le croyant à cause des pleurs que verserait sur lui sa famille " ; il a simplement dit : " DIEU accroît le châtiment du mécréant à cause des pleurs versés sur lui par sa famille  " . Et elle ajouta : Qu'il vous suffise de tenir compte de ces mots du Coran : { Nulle porteuse ne porte la charge d'une autre } . *****  Et , alors , ibn 'Abbas - DIEU les agrée lui et son père - ajouta : C'est DIEU qui fait rire et qui fait pleurer . " - " Par DIEU , dit ibn Abi Moulayka , à cela ibn 'Omar - DIEU les agrée lui et son père - ne répliqua rien . "

 

- 'Aïcha - DIEU l'agrée - a dit : " Voici simplement ce qu'il en est : L'Envoyé de DIEU (pbsl) , passant près du tombeau d'une juive sur laquelle sa famille pleurait , s'écria : Ces gens-là pleurent sur elle , et elle , elle sera sûrement châtiée dans sa tombe . " 

 

- Abou Moussa ' Abdallah Ibn Qays a dit : " Lorsque 'Omar - DIEU les agrée lui et son fils - eut été mortellement frappé , Souhayb se mit à s'écrier ! Ah ! frère ! 'Omar lui répondit : Ne sais-tu pas que le Prophète (pbsl) a dit : Le mort est châtié à cause des lamentations du vivant . " 

 

* Coran ; sourate 66 ,verset 6 . 

** Coran ; sourate 6 , verset 164 

*** Coran ; sourate 35 , verset 18 .

**** Oum Kouthoum , le femme de 'Othman Ibn Affan .

***** Coran ; sourate 35 , verset 18 . 

Partager cet article

Repost 0