Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce que dit la sounna

De celui qui est inondé par la pluie au point que sa barbe en ruisselle . ( D'après Sahih el Boukhari ) .

20 Juin 2017 , Rédigé par ibn adam Publié dans #Des rogations ( invocations , supplications ) .

Anas Ibn Malik - DIEU l'agrée - a dit : " Au temps de l'Envoyé de DIEU une sécheresse sévit sur la population . Un vendredi , pendant que l'Envoyé de DIEU (pbsl) faisait le prône en chaire , un bédouin se leva et dit : " Ô Envoyé de DIEU , les troupeaux périssent , les familles ont faim . Invoque DIEU afin qu'Il nous abreuve . " L'Envoyé de DIEU (pbsl) , ajoute Anas - DIEU l'agrée - , éleva ses deux mains . Aucune brume n'était dans le ciel à ce moment-là . Bientôt , continue Anas , des nuages pareils à des montagnes s'amoncelèrent , et le Prophète (pbsl) n'était pas descendu de la chaire que je vis la pluie ruisseler sur sa barbe . Nous reçûmes la pluie , poursuivit Anas , ce jour-là , le lendemain , le surlendemain et les jours suivants jusqu'au vendredi suivant . Ce même bédouin ou un autre individu , dit encore Anas , se leva et dit : Ô Envoyé de DIEU , les maisons s'effondrent , les troupeaux sont noyés ; invoque DIEU en notre faveur . " L'Envoyé de DIEU (pbsl) éleva ses deux mains en s'écriant : " Ô mon DIEU  autour de nous , mais pas sur nous ! A peine l'Envoyé de DIEU (pbsl) avait-il fait signe de ses deux mains vers un point du ciel que les nuages s'y dissipèrent et que Médine se trouva entourée d'une sorte d'auréole . La pluie fut si abondante que le torrent de Qana coula durant un mois . " Anas termine ainsi : " Personne ne vint des contrées voisines sans parler de cette pluie diluvienne . " 

Partager cet article

Repost 0