Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ce que dit la sounna

Du fait de réciter deux sourates du Coran dans un seul cycle de prière ; de réciter seulement les dernières sourates du Coran ; de réciter une sourate avant une sourate précédente ; de ne réciter que le début d'une sourate . ( D'après Sahih el Boukhari ) .

11 Mai 2017 , Rédigé par ibn adam Publié dans #La prière

- ' Abdallah Ibn as-Sa'ib rapporte que le Prophète (pbsl) , à la prière de l'aube ( Sobh ) , récita la sourate Les Croyants (sourate 23 ); mais arrivé à la mention de Moïse , d'Aaron , ou à celle de Jésus , il fut pris d'une quinte de toux . Il fit alors l'inclinaison . - 'Omar - DIEU les agrée lui et son fils - , dans un premier cycle de prière , récita cent vingt versets de la sourates La Vache ( sourate 2 ) , et , dans un second cycle , une des sourates (courtes) sourates dites mathani * . - Durant le premier cycle , al -Ahnaf récita la sourate La Caverne ( sourate 18 ) et , durant le second , celle de Joseph ( sourate 12 ) ou celle de Jonas ( sourate 10 ) . Al - Ahnaf rapporte que , faisant la prière de l'aube sous la direction de 'Omar , il récita deux de ces sourates . - Ibn Mas'oud - DIEU l'agrée - récita quarante versets de la sourates Le Butin ( sourate 8 ) et , dans le second cycle de prière , une sourate de la partie du Coran dite Moufassal . - Abou Qatada a dit à propos de celui qui ne récite qu'une seule sourate dans deux cycles de prières ou qui répète la même sourate dans deux cycles de prière : " Tout cela fait partie du Livre de DIEU " . 

 

- 'Oubaydallah dit , d'après Thabit , qui le tenait d'Anas Ibn Malik - DIEU les agrée - : " Un homme des Ansar dirigeait la prière des Ansar dans la mosquée de Qouba ' . Chaque fois qu'il commençait la récitation d'une des sourates qu'on récite au cours de la prière , il débutait par ces mots : { Dis : Il est DIEU , Il est Un ... ( sourate 112 ) . Puis , quand il avait terminé cette sourate , il en récitait une autre . Comme il agissait ainsi à chaque cycle de prière , ses compagnons l'interpellèrent en ces termes : Tu débutes toujours par cette même sourate ; puis tu estimes que cela est insuffisant   et tu en récites une autre . Eh bien ! récite cette ( seule ) sourate , ou bien , si tu veux la laisser de côté , récites-en une autre . - Je ne renoncerai pas à cette sourate , répliqua-t-il ; si vous voulez que je dirige votre prière ainsi , je continuerai à la diriger ; si cette façon de faire vous répugne , je renoncerai à diriger votre prière . Or , les Ansar estimaient que cet homme était le plus digne d'entre-eux et il leur déplaisait d'être dirigés dans leurs prières par une autre personne . Mais , lorsque le Prophète (pbsl) vint les voir , ils lui racontèrent l'incident . " Ô un tel , dit alors le Prophète (pbsl) , qu'est-ce qui t'empêche de te rendre au désir de tes compagnons ? Qu'est-ce qui te porte à réciter obligatoirement cette sourate à chaque cycle de prière ? - C'est que j'aime cette sourate , répliqua l'homme . - Cette affection , reprit le Prophète (pbsl) , te fera entrer au Paradis . "  

 

Abou Wa'il dit : " Un homme vint trouver Ibn Mas'oud - DIEU l'agrée - et lui adressa les paroles suivantes : J'ai récité cette nuit tout le moufassal  dans un seul  cycle de prière . - Alors tu as récité cela précipitamment comme on débite des vers , répliqua Abou Wa'il ; moi je connais les sourates analogues ** que le Prophète (pbsl) accouplait dans ses prières . " Et Abou Wa'il mentionna vingt sourates du moufassal qu'on récitait deux par deux dans chaque cycle de prière .  

 

* On appelle ainsi toute sourate qui contient cent versets au maximum ; ce nom est également donné à toutes les sourates , moins moins les sept plus longues du Coran . 

** C'est - à - dire traitants de sujets analogues et non des sourates de même longueur .                                                    

Partager cet article

Repost 0